Projets en international.

Publié le par sonatrach

 

Nouveau scandale à sonatrach, les projets en international, qui représentent plusieurs centaines de millions de dollars, échappent au contrôle de l’état et du ministère de l’énergie et des mines.

Monsieur YOUSFI signale que ces projets ne sont pas gérés par l’algérie, mais par une poigné de personne algérienne et étrangère. Aucun rapport n’est transmis au ministère et le choix de l’investissement échappe à l’algérie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ait Allah 01/09/2012 10:32

LE MATIN DZ


Polémique autour des gaz de schiste et calculs sataniques de Sonatrach
Nos besoins en gaz seront couverts pendant 1200 ans, c'est qu'affirme Sonatrach
Par Y. Mérabet
" Le pays vogue à la dérive au gré de ses nouveaux prophètes et charlatans de la politique qui ont trouvé le champ libre pour propager leurs mensonges et leur médiocrité "
Une histoire de dingues, inventée de toutes pièces
C'est de Kuala Lumpur que l'annonce a été faite concernant le forage du premier puits algérien des gaz de schiste, lors de la signature d'un protocole d'accord par le directeur central associations
de Sonatrach et Afdal Bahaudin, directeur de la planification de l'investissement de Pertamina (Malaisie). Sonatrach vient de découvrir un méga gisement de gaz non-conventionnel qui recèle pas
moins de 108 000 milliards de m3 de quoi couvrir nos besoins en énergie pendant 1200 ans. Par prudence, le Président Directeur Général du groupe Sonatrach, et afin de ne pas susciter l'appétit et
la convoitise de l'oncle Sam, il a déclaré que le 1/50ème (2000 milliards de m3) de sa découverte, et cela par précaution pour que notre pays ne soit pas envahi par les prédateurs, comme se fut le
cas de l'Irak et de la Libye . Désormais, avec cette découverte l'Algérie devient la première puissance gazière du monde, son sous-sol recèle le 1/3 des réserves de gaz prouvés dans le monde.
Discrètement et agissant en hors la loi, le PDG de Sonatrach négocie la mise en valeur de tète à tète avec le lobby des entreprises de l'International Oil Compagnie (I O N), 12 milliards de dollars
débloqués par le trésor algérien vont être injectés dans cette affaire non encore justifiée. A propos, de cette découverte M. Saïd Sahnoun, vice-président Sonatrach/Aval avait déclaré lors d'une
interview "un potentiel énorme existe mais cela implique une situation où il faut se battre pour faire des profits". Les capacités des gaz de schiste relevées "varient entre 2400 et 3000 milliards
de m3 mais son exploitation est compliquée car ce n'est plus de l'industrie de rente. Cela servira à peine à créer des emplois !". Notre interlocuteur confirme l'intérêt de l'entreprise pour ce
genre de gaz fossile non conventionnel mais "demande de la prudence" dira-t-il. Un projet pilote existe et consiste en la stimulation de la roche. Les deux pays à avoir recouru à cette ressource
sont les USA et le Canada et ont réussi à plomber le marché du gaz conventionnel. L'exploitation de ce gaz n'est pas une priorité pour notre pays mais le sera à long terme. Le gaz de schiste est
susceptible d'être une alternative intéressante dans un contexte où les réserves actuelles de gaz naturel finiront par décliner, en plus de la hausse de la demande interne." De son coté le
Président Directeur Général de Sonatrach , avait fait la déclaration suivant: " Selon les résultats préliminaires de l’évaluation du potentiel de gaz non conventionnels commandés par le
gouvernement, les réserves de gaz non conventionnel algériennes sont aussi importantes que celles des États-Unis. La loi sur les hydrocarbures devrait être modifié afin d’introduire la
réglementation nécessaire pour exploiter le gaz non conventionnel, devenu une nécessité pour permettre au pays de satisfaire la demande locale et d’assurer son indépendance énergétique à l’horizon
2050. " Les réserves américaines des gaz de schiste sont de l'ordre de 17 248 milliards de m3, monsieur Said Sahnoun parle de 2400 à 3000 milliards de m3 , alors que ceux annoncé par monsieur
Abdelhamid Zerguine dépassent ceux américaines; qui sont de l'ordre 17 248 milliards de m3, il a été calculé sur les bases de données fournies de Sonatrach (superficie de la formation 180 000Km2,
600 millions de m3 de gaz récupérable par Km2) que ce gisement par un calcul mental recèle plus de 108 000 milliards de m3. On se demande si les responsables de Sonatrach se ne sont-ils pas fait
arnaquer par le lobby américain, ou bien s'adonnent-ils à la politique de gonflage de réserves pour un intérêt politique bien précis, celui des bilans falsifiés ? Réf (Si demain le pétrole
abiotique devenait abondant..Le matin dz du13/08/2012)
L'Algérie abandonnée par ses enfants prodigues , courtisée par les intrus, elle est devenue l'Eldorado du paradis fiscal. Le lobby américain, profite de l'absence de passéisme de méfiance à l’égard
de cette aventure aujourd’hui injustifiable. Les dirigeants de Sonatrach relaient cette option énergétique inutile pour notre pays.
Sur la base de données fournis par le forage d'un puits de prospection 'Ahnet I' au Sud de In-Salah, par suite d'une étude commandée par le gouvernement algérien, à un bureau d'étude américain pour
évaluer notre potentiel gazier non-conventionnel, on a pu calculer par extrapolation la contenance en gaz de schiste d'une formation géologique d'une superficie de 180 000 Km2).Chaque Km2 de cette
couche pourrait produire au moins 600 millions de m3 à un taux de récupération de 20% . Cette chimérique découverte, qui fait rêver le Président Directeur Général de Sonatrach , l'empresse de prend
ses illusions pour la réalité et médiatise son mirage par ces mots: " Selon les résultats préliminaires de l’évaluation du potentiel de gaz non conventionnels commandés par le gouvernement, les
réserves de gaz non conventionnel algériennes sont aussi importantes que celles des États-Unis. La loi sur les hydrocarbures devrait être modifié afin d’introduire la réglementation nécessaire pour
exploiter le gaz non conventionnel, devenu une nécessité pour permettre au pays de satisfaire la demande locale et d’assurer son indépendance énergétique à l’horizon 2050. " Par un rapide calcul
mental les résultats donnent la capacité prouvée de gigantesque gisement de 108 000 milliards de m3, de quoi couvrir nos besoins en énergie pendant 1200 ans. A titre d'exemple les réserves prouvées
de gaz de schiste aux Etats-Unis s'élèvent à 17 248 milliards de m3, selon les chiffres de l'AIE.
La loi des hydrocarbures garante de notre souveraineté économique
La loi pétrolière est une affaire trop sérieuse pour être laissée entre les mains d’un Président Directeur Général, qui essaye de forcer la main à la première à l'APN pour porter des modifications
à ses convenances et à la faveur du lobby de l'International Oil par le gré à gré et des facilités fiscales. Surtout, lorsqu’on veut encore nous engager dans des labyrinthes inexplicables comme le
gaz de schiste, un investissement à haut risque qui n'apportera absolument rien pour le pays. Le sous-sol algérien recèle encore des potentialités en pétrole et gaz naturel, une ressource encore
disponible que nous maitrisons sa technologie et le savoir faire. Misons encore sur le gaz naturel, qui nous a donné tout : -- De l'électricité à moindre cout – Du gaz domestique qui égaille tous
les foyens algériens -- Une grande industrie pétrochimique – De l'eau potable à partir d'usine de dessalement d'eau de mer fonctionnant au gaz naturel – Des engrais, des habilles , des meubles, des
médicaments etc. Soit plus de 6000 produits que nous utilisons. L'utilisations du gaz a amélioré considérablement notre confort et facilité le quotidien de notre vie. – Etc.
Il est conseillé aux responsables de notre secteur de l'énergie de patienter avant de faire sortir de nouveaux textes pétroliers, car la stratégie pétrolière d'un Etat doit s'exprimer aussi par la
structure du contrat de partage de la production
Les résultats et les conclusions tirées ces dernières années des scandales financiers de Sonatrach , montrent que pour ne plus répéter les graves erreurs humaines du passé récent, il convient alors
de revenir aux processus de la décision universelle. Donc, le cadre du renouveau d'une stratégie et d'une politique énergétique nationale, il est essentiel d'élaborer une nouvelle loi des
hydrocarbures qui puisse valoriser au mieux que possible un potentiel attendu.

En référence aux (lois 86-14 de 1986 et 05-07 du 28 avril 2005, amendée par l'ordonnance du 29 juillet 2006), on demande aux services du Ministère de l'Energie et des Mines, d'élaborer une ébauche
d'une nouvelle loi des hydrocarbures dans un cadre officielles et la soumettre aux "critiques", avant sa validation auprès de l'APN. Dans cette ébauche on doit maximiser la fiscalité pétrolière (la
rente revenant à l'État), améliorer bien sur l’attractivité des entreprises étrangères, augmenter les réserves pétrolières, ne pas dépasser le "Péack-oil" c'est à dire de maintenir constant le taux
de reconstitution des r

DOK 30/01/2012 11:08

L'argent investi en international échappe évidemment aux responsables algériens planqués dans leurs bureaux dorés d'Alger et qui sont très habiles à maquiller les chiffres sur des rapports
utopiques.
Le choix des représentants algériens pour ces postes à l'Etranger est fait sur des affinités claniques en passant la compétence, l'honnêteté et la rigueur au dernier plan.
A notre connaissance un seul responsable de TRC détaché au Pérou il y a 4 années a refusé le poste pour des raisons très valables, à savoir le refus de notre cher ministre Chakib de l'aligner sur
la grille des salaires applicables dans cette société et ce ministre a détaché un autre ingénieur qui faisait tout sauf s'occuper des intérêts de Sonatrach dans cette région et il a bien fini en
prison avec les affaires de STH. Cette histoire résume bien l'intérêt de nos décideurs pour les gros investissements publics de sonatrach et de l'état. Une expertise détaillée des investissements
de SH alloués à ces projets du Pérou soulèvera à coup sur des éléphants et plusieurs responsables seront éclaboussés.
Nos nouveaux décideurs font tout leur possible pour chasser les anciens responsables cumulant une expertise inestimable et en les remplaçant par des nouveaux cadres, cette politique contraire aux
démarches récentes entreprises par les pays européens qui maintient les cadres expérimentés au delà de 65 ans pour préserver le savoir faire, booster la compétitivité et renflouer le déficit des
caisses sociales. Nos décideurs choisissent la facilité en ponctionnant des taux sur les recettes des hydrocarbures pour éponger les déficits des caisses sociales. Probablement les nouveaux
responsables (Ministre et PDG de Sonatrach) vont étudier à fond ces politiques et corriger efficacement ces dérives en faisant appel à des cadres anciens bénéficiant d'une grande expérience et
d'une grande probité.
A bon entendeur ..........

DJAMEL MOHAMED DEY 08/01/2012 16:50

Sujet: ON DEMANDENT pas moins de 50%
slt tout le monde du SHHHHHHHH Voila SVP arrêtez de vous engueuler SVP et retournons à notre but (action) QUE LE COMBAT CONTINUE YA RIDJALE SONATRACH CAR C'est vraiment honteux comment ils se
comportent envers notre dignité Comme si les miettes de 22% qui nous jettent sont trop gros(Importants) ELLAH YAHDIKOUME YA EL HAGUARRIIIIINES OUELA YADIKOUME JE LE CRIS TRES FORD Y'EN A
MAAAAAAAAAAARE DE VOS MENSONGES. YADIKOUME JE LE CRIS TRES FORD Y'EN A MAAAAAAAAAAARE DE VOS MENSONGES. la pressions par des: 1 Sit-ins entre 11h et 13 H 2 Boycottez les cantines jusqu'au
20/01/2012 à SONATRACH DP RHOURD NOUSS DES SIT-INS ET GRÉVE DE FIN DEPUIS LE 12/12/2011 ET VOUS AUTRES QU'EST CE QUE VOUES ATTENDEZ LE PÈRE NOËL OU QUOI ????? SVP PAR CETTE CITATION LES DROITS CA
S'ARRACHE CA NE SE DONNE PAS C'EST NOTRE DUS ETTEHARKOU BOUGEZ ELLAHOUMA AHDINA YA RABE LAQADE BALEGHETE BON COURRAGE COLLEGUES DU SH DJAMEL DEY DE RHOURD NOUSS ON DEMANDENT Pas moins de 50% SINON
PAS QUESTIONS Manifestation

karim 28/12/2011 13:01

bjr j'ai des emirats qui velles prendre 1 million de litre de gasoil par jour .ou je ma-dresse svp voila mon num 0770-59-89-31 / 0771-51-65-85 contactée moi

ZAIMRNOUSS 13/12/2011 15:00

SIT IN à Rhourde Nous
à compté du mardi 12/12/2011 la région Rhourde Nouss SONATRACH DP sont en Effervescence maximum suite à la politique du mensonge du 52% du rappel de l'IZCV DES SITS-INS CHAQUE jour FI SAHET
ETAHRIRE devant la direction régional du DR jusqu'à obtention du 80% pas moins OKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK
ON ESPERE QUE LES AUTRES Régions DP NOUS SUIVERONT