Logements Sonatrach et Lamouri

Publié le par sonatrach

De très grands détournements de logements se précisent par nos différents contacts, une mafia très bien organisée existe à Sonatrach.


Une mafia des logements, qui se serve au détriment des travailleurs qui souffre.

Cette mafia tourne autour du syndicat, à sa tête A. LAMOURI, secrétaire général du syndicat national de la sonatrach.

A lui seul, il a détourné (ou servi pour sa famille proche SAIAK):

Bordj El Bahri: 4 appartements.

Djamila : 6 appartements.

Côte rouge-Hussein Dey: 5 appartements.

Bab El Zouar: 3 appartements.

Les grand vent cheraga: 5 appartements.

Oran: 2 appartements.

 

C'est peut être plus intéressant d'être membre du syndicat que directeur à sonatrach (pourquoi faire alors des études?)

Commenter cet article