NON A LA CENSURE

Publié le par sonatrach

Commenter cet article

Moussa Konté 16/11/2011 10:26


Y. Mérabet journaliste indépendant* pour “Algérie Politique”
La scène se passe à New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880. (çà ne date pas d’hier, n’est-ce pas ?) Le célèbre journaliste John Swinton s’énerve quand on propose de boire un toast à la
liberté de la presse: “Quelle folie que de porter un toast à la Presse indépendante !”
Vous le savez et je le sais. Il n’y en a pas un journaliste parmi nous qui oserait publier ses vraies opinions dans la presse algérienne, si vous le faisiez, vous savez d’avance qu’elles ne
seraient jamais imprimées. Un journaliste est payé pour garder les vraies opinions en dehors du journal pour lequel il travaille. D’autres parmi nous sont payés pour un travail similaire. Si
j’autorisais la publication d’une bonne opinion dans un simple numéro de mon journal, je perdrais mon emploi en moins de 24 heures et je risquerais la prison, me disait un directeur d’un grand
journal ?