Agitation à SONATRACH Acte 1

Publié le par sonatrach

IMPULSIVE ET INCOMPRISE AGITATION DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CONSEIL SYNDICAL DE SONATRACH DIVISION PRODUCTION - HASSI R'MEL (Monsieur HAMAMA Maâmar) : ACTE I

Durant le dernier trimestre de l'année 2008, l'agité Secrétaire Général du Conseil syndical de SH DP Hassi R'mel, le syndicaliste carriériste HAMAMA s'en est allé en guerre contre les procédures de liaison en matiére de relations de travail entre partenaires à Sonatrach, il les bafoua de long en large au mépris de la loi, et d'ailleurs c'est ce qu'il fait depuis qu'il est dans la responsabilité syndicale au sein de l'UGTA.


Ce dernier est aussi un des rentiers membres du syndicat national Sonatrach depuis presque une décennie, ou malgré le poids économique et politique qu'occupe Hassi R'mel sur l'échiquier Sonatrach, il ne veut pas arriver à décrocher un poste de responsabilité qui sied à cette région pétrolière d'Algérie, du fait de son niveau ardoise en la matière.


Ce secrétaire général est un impulsif syndicaliste de tempérament névrotique, un super agité avec qui les travailleurs Sonatrach qu'il représente, ont beaucoup plus perdu que gagné depuis qu'il est le Califat d'un autre rentier carriériste pire que lui, DJERIDENE Said, promu à la tête de l'union locale UGTA de Hassi R'mel et aussi actuellement, membre dans l'APC de cette ville du sud ; un type apte à tout faire, sauf le syndicalisme................!


Depuis que HAMAMA est au syndicat à Sonatrach, il n'a fait que jouer le rôle de trouble fête, du fait de son incompétence flagrante dans le domaine syndical à faire hisser la région de Hassi R'mel à un niveau respectable dans l'échiquier syndical à Sonatrach.


Ce HAMAMA a de tout temps été actionné par les seigneurs du centre de décision dans le mouvement syndical au sud à Sonatrach, généralement il sert de bouclier pour de rentiers syndicalistes (les BENAZOUZ, LAMOURI, les types des unions locales et des unions de Wilaya de Laghouat et Ouargla), pour faire peur et taire la direction générale de Sonatrach Spa, qui a toujours opter dans les conflits relatifs aux salaires pour l'apaisement, afin d'éviter toute forme de trouble dans les unités de production des importants pôles de SH.


Ce grand petit syndicaliste même s'il venait à rester toute sa vie au syndicat UGTA, il n'acceptera jamais d'être un responsable de direction dans le syndicat national sonatrch ou au sein de la fédération des pétroliers (une structure syndicale UGTA qui se trouve en retard d'un siècle pour sa restructuration) du fait de son niveau ardoise en la matière, mais au moins nous reconnaissant en lui une brillante qualité : le principe de l'entêtement.


Après que les supposés syndicat national de Sonatrach et la fédération des pétroliers FNTPGC furent éclaboussés par des articles de presse de dénonciation dans leur catastrophique gestion, il s'en est suivi un vide syndical énorme dans le secteur des hydrocarbures, lors du piteux renouvellement du syndicat national Sonatrach en mars 2007, HAMAMA a évité d'être parmi les cinq (5) membres de la direction du dit syndicat, il s'est éclipsé pour le compte d'un opportuniste dans l'âme, un assoiffé de pouvoir syndical, TOUAHRIA Hamou de SH DP Haoud BERKAOUI - une petite région SH (Voir le récent article le concernant diffusé sur le blog Sonatrach : Le stupide mode de communication)


Pour la défaillance, au début de décembre 2008, une note tordue d'information syndicale non référencée relative à l'installation de groupes de travail par la direction générale de Sonatrach est diffusée par HAMAMA en tant que Coordonnateur syndical de l'Activité Amont (copie ci-dessous reproduite), elle contient d'énormes défauts pas dignes du tout d'un cadre syndical qui de sur croix a effectué une multitude de formations syndicales de haut niveau avec frais de mission en sus, jugeons la bêtise de sa note dans le détail :

- Il parle de Branche Amont, alors que Sonatrach depuis 2002 est restructurée en Activités, pour le cas, c'est de l'Activité Amont de Sonatrach dont il devait parler.

- HAMAMA n'est nullement dans l'obligation de parler et d'informer les travailleurs sur les groupes de travail installés par la DG et les sujets traités par eux, car ceci est du ressort du syndicat national de Sonatrach qui est le vis-à-vis du PDG de Sonatrach Spa.

- il n'est pas du ressort d'un petit responsable syndical de bas niveau comme lui de confirmer le travail d'un groupe de travail, car les conclusions de tout groupe sont toujours soumises à l'appréciation du PDG de Sonatrach, censé être le décideur final.

- En réalité HAMAMA devait signer sa tordue note d'information en tant que Coordonnateur syndical de l'Activité Amont et non pas, Coordonnateur Amont tout court.


Ce dernier monsieur est un petit responsable syndical de tempérament impulsif ou tourne continuellement une déviée logique dans sa tête, comme quoi que la section syndicale de SH DP Hassi R'mel est un mini syndicat national à Sonatrach, ainsi on le voit toujours agir en hors la loi, en piétinant toute règle d'étique et déontologique pour ce qui est de respect des procédures sur les relations de travail et de la hiérarchie syndicale.


HAMAMA a adressé sa sinueuse note d'information en question à toutes les sections syndicales de l'Activité Amont en omettant volontairement de transmettre une copie de sa dite note au Vice-président de l'Activité Amont à titre d'information, ou ce dernier est pourtant censé être son vis-à-vis.


De même il devait transmettre une copie de sa déficiente note d'information au Directeur de la Division Production, aux Directeurs de Division et aux Directeurs de région dont les collectifs sont concernés, aussi aux hiérarchies syndicales (le Syndicat national Sonatrach et l'union locale UGTA de Hassi R'mel)


HAMAMA par sa note en question voulait dire aux travailleurs de l'Activité Amont qu'il représente et concernés par la revalorisation des dites indemnités objet d'étude..............., si vous ne recevrez pas vos indemnités revalorisées au delà du 31/12/2008, ce n'est pas de ma faute, c'est leur faute à eux (la direction générale et le syndicat national de Sonatrach), drôle de résonnement et quel scandaleux comportement malhonnête d'un faible défenseur.


HAMAMA semble animé d'une devise cachée : Vouloir vivre et agir dans une personnalité très au dessus de sa condition sociale et de ses capacités syndicales et intellectuelles.


En tant que travailleurs il nous reste uniquement à dire à si HAMAMA et à ses compères cités ci-dessus que, le temps de la médiocrité des années du syndicat de masse est révolu. Votre démarche et votre engagement de la sorte ya si HAMAMA et vos alliés sont suicidaires et vont à l'encontre des intérêts matériels et moraux des travailleurs Sonatrach.




 

Commenter cet article