Affaire BENMOUSSA, lettre n°1 au PDG sonatrach

Publié le par sonatrach

Lettre integrale de Mr BENMOUSSA au PDG de sonatrach

Messieurs les responsables du blog sonatrach
publier mes lettres en mon nom personnel car il est temps de divulguer certaines vérités , je n'ai rien à cacher
je me suis adressé à notre direction générale , hélas ya aucune suite à mon courrier
je suis entrain de vivre un calvaire , harcelé moralement , je suis dans l'obligation de vous ecrire car je n'ai rien à perdre , j'ai tous perdu durant mes 18 années de service

 

N'gaous le 18/12/2008

Mr : BENMOUSSA Farid
BP 288 N'gaous W/de Batna

A Monsieur le Président Directeur Général

Sonatrach

Objet : Requête

Monsieur ,
Je me présente BENMOUSSA Farid Technicien supérieur en pétrochimie issu de l'institut algérien de pétrole promotion 1979 , marié et père de 06 enfants.

Ma carrière professionnelle :
1979 - 1983 :Cadre dans une entreprise de forage .
1983 - 1988 :Directeur dans une entreprise de distribution de produits alimentaires
1988 - 1992 :Chef de département commercial dans un complexe de fabrication de chaussures adidas .
1992 à ce jour : Agent de maîtrise conducteur de travaux à Sonatrach .

Historique de ma carrière professionnelle à sonatrach depuis mon recrutement le 15/02/1992 à ce jour : conducteur de travaux au sein du Service Entretien Lignes Département Protection des Ouvrages Direction Régionale Skikda DRGS.

Six mois de période d'essai pour arracher une confirmation au poste de conducteur de travaux , j'étais le chouchou du service , bien respecté par tout le monde , une bonne ambiance régnait au sein de notre structure , deux mois après mon installation je me suis rendu compte que mon chef de service Arbi bey slimane me préparait un coup , sans scrupule il voulait me proposer à un poste de Chef de Secteur à une seule condition c'est de faire un faux témoignage pour licencier un conducteur d'engins , bien sure j'ai pas accepté j'ai refusé catégoriquement , il m'a obligé d'assister à la commission de discipline en me remettant une convocation signé par le président de la commission de discipline , j'étais pas le seul y'avait deux autres témoins , malheureusement ils ont fait un faux témoignage , l'un est décédé et le 2éme souffre toujours parce qu'il a raconté des histoires pour rendre service à son maître arbi bey slimane .

Grâce à ma proposition aux membres de la commission de muter ce conducteur d'engins dans une autre station pour rétablir la paix au sein de notre structure et de mettre à l'abri ce pauvre malheureux , la décision a été prise par la majorité des membres de la commission discipline d établir en urgence une décision de mutation à la station SCB Ouled djellal.

J'étais obligé de dire la vérité et cela m'a coûté très cher , le pauvre malheureux après une année en paix dans sa nouvelle structure son ancien responsable qui voulait lui faire du mal a utilisé tous les moyens de bord pour le rattacher encore une fois à son service et enfin il a gagné gain de cause le pauvre malheureux a été réintégré de force au secteur de ouled djellal et traduit encore une fois devant la commission de discipline à tors et ensuite licencié grace au témoignages de deux chiens de arbi bey slimane.

Et moi il m'ont laissé mais mis à l'écart , grâce à notre chef de département que j'étais confirmé à mon poste de conducteur de travaux , mais un ordre du chef de service arbi bey slimane à l'ensemble du personnel que personne ne m'adresse la parole , en plus ils a proposé au poste de chef de secteur un soudeur qui a un niveau de CEPE et promu 5 fois depuis 1992 , il se trouve actuellement au poste cadre d'étude technique principal échelle 24 avec 13 échelons j'ai pu résister pendant de longues années , j'ai vécu une grande pression et un harcèlement moral , je peux plus ma santé se dégrade , je me suis retrouvé après 18 ans de service a sonatrach hypertendu , ce chef de service après seize de service il est divisionnaire à sidi rzine barraki alger , il a été promis plusieurs fois
Chef de département , chef de projet , directeur à DRGS , directeur d'exploitation et enfin divisionnaire,

Malgré sa réussite dans sa carrière professionnel , il n'a jamais oublié ce fameux témoignage , j'ai pas le droit à une promotion et tous les responsables par peur n'ont pas le droit de me mettre sur la liste des promotions .
Imaginer Mr le PDG , j'ai pas bénéficié de promotion depuis 1996 , je suis au même niveau que les anciens agents d'exécution.

Je suis une victime parce que j'ai dis la vérité , j'ai fais cette déclaration pas pour obtenir gain de cause ou bien avoir mes droits après dix huit années de souffrance et de haine mais faire entendre et mettre à l'écoute certains responsables qui n'accepteront jamais cette injustice , je sais bien qu'ils existent des cas plus compliqués que le mien mais je suis obligé de faire entendre certains réseaux d'écoute comme le votre pour faire cette déclaration très noble .

Pour vous confirmer encore une fois que ma déclaration faite en 1992 est un grand honneur pour moi , je regretterais jamais cela et qui restera aggravé dans ma mémoire malgré la souffrance et la haine de cette injustice.

Enfin je suis obligé de sortir en retraite anticipée parce que je peux plus tenir le coup , mais avant mon départ je me suis rendu compte que je suis obligé de m'adresser à vous Mr le Président Directeur Général pour vous informer de certaines irrégularités

Comptons beaucoup sur votre compréhension et votre collaboration
Pour plus amples informations je resterais à votre entière disposition
Salutations
Signé F.BENMOUSSA

 

Commenter cet article