Sonatrach hors la loi depuis 1990

Publié le par sonatrach

SAUVAGERIE DANS LA PARTICIPATION DES TRAVAILLEURS AU SEIN DE L'ORGANISME EMPLOYEUR SONATRACH :

Sonatrach est une entreprise hors la loi depuis 1990 en matière d'organes de participation des travailleurs :

Effectivement Sonatrach est une entreprise nationale hors la loi en matière d'organes légaux de participation des travailleurs depuis l'avènement des lois sociales d'Avril 1990.


L'application de l'accord salarial et prime d'intéressement du 29 juillet 2007 survenu entre la direction générale de Sonatrach et son syndicat national qui active illicitement, est basée essentiellement sur les résolutions du Conseil d'Administration de la Sonatrach SPA du 28/04/2008.


Ainsi, sur la base de cet aveux les travailleurs de Sonatrach SPA (Société mère) tiennent à rappeler et faire connaître à leur employeur que l'entreprise Sonatrach est une SPA depuis Février 1998 et dans ce contexte, le cadre légal de participation des travailleurs s'exerce a travers des organes de participation composés par des délégués du personnel élus pour assurer effectivement la participation des travailleurs des unités de l'entreprise par le biais d'un comité de participation élu conformément aux dispositions de loi relatives aux attributions des organes de participation indiquées dans la loi 90 -11 relative aux relations de travail.


Sonatrach a violé et continu de le faire les dispositions de loi relatives à l'élection des délégués du personnel et à l'élection d'un comité de participation qu'elle ne possède pas et n'a jamais chercher à en avoir, pour se conformer à la légalité.


Sonatrach est auteur de laxisme et déliquescence en laissant le syndicat national Sonatrach s'accaparer les attributions dévolues à un comité de participation, une grave infraction vis-à-vis des lois de la Républiques notamment la loi 90-11 et des dispositions statutaires et réglementaires UGTA.


La gravité :


Deux (02) responsables du bureau syndical du syndicat Sonatrach sont désignés d'office (???) en tant que membres du Conseil d'administration du Groupe Sonatrach (BENAZZOUZ & LAMOURI) en violation de la loi sur les relations de travail ?????????? ? Les rapports d'activités et financiers annuels du Groupe Sonatrach sont validés par la Direction avec de faux représentants des travailleurs, un fait inadmissible et passible d'emprisonnement......

- Cette incomprise situation a générée dans le temps un massacre sans répit des droits et des intérêts matériels et moraux des travailleurs et du Groupe Sonatrach.

- Ces inacceptables violations commises au nom de Sonatrach et de l'UGTA, relèvent de l'irresponsabilité, il est indigne qu'elle ait eu lieu dans une entreprise d'envergure internationale telle que Sonatrach.

Le salut à Sonatrach viendra inévitablement par l'application stricte des lois le plus tôt possible serait le mieux dans l'intérêt des travailleurs, du Groupe pétrolier et de la Nation.

Commenter cet article