UN INSOLITE FAUX PV D'ASSEMBLEE GENERALE A SH DP HMD

Publié le par sonatrach

UN INSOLITE FAUX PV D'ASSEMBLEE GENERALE A SH DP HMD

Dans le faux PV d'AG des travailleurs (Copie ci-jointe) dressé par l'opportuniste secrétaire général dudit conseil alias CHIKH Rabah, pour servir aveuglement ses maitres hiérarchiques syndicaux, dans le but d'essayer de camoufler auprès de l'opinion publique le boycott de l'AG observé par les travailleurs (prévue pour la soirée du 18 juillet 2008 à 20H à la base du 24 février), nous trouvons largement reproduites sur le faux PV, les fragiles antiréglementaires et insensées déclarations de soutien des maffieuses structures syndicales citées plus en haut, des déclarations appuyées aveuglement par ceux qui vivent sur le dos des travailleurs, des syndicalistes de Sonatrach foncièrement rentiers jusqu'aux bouts des ongles.

A travers ledit boycott de l'AG une cinglante gifle a été donnée par les travailleurs DP à leur décrié conseil syndical et ses supports syndicaux rouillés qui sont : les faux représentants de la fédération des pétroliers, les faux représentants du syndicat national de Sonatrach et les faux représentants de l'union wilaya UGTA Ouargla, surtout à leur continuel allié qui agit à visage découvert maintenant, l'offensant directeur régional de SH DP HMD (El Khabar du 21/07/2008), alias BENAMOR Bachir à qui nous posons une seule question :

Pourquoi aucun agent à Hassi R'Mel n'a été licencié ??? Pourtant c'est un lieu de protestation au même titre que celui de Hassi Messaoud..................... ??? Bien que ce n'est nullement notre souhait de voir un agent de cette région ou d'une autre région licencié, mais l'exemple est cité ici juste pour éclairer tout le monde sur le problème des licenciements abusifs et sélectifs décidés à la Direction régionale de Sonatrach Hassi Messaoud.

Ainsi lesdits licenciements ne sont qu'une flagrante machination orchestrée par une alliance dictatoriale « la Direction générale de Sonatrach et son rentier Syndicat national avec leurs exécutants des basses besognes», ordre est donné pour procéder sans pitié au licenciement de tout protestataire à Sonatrach dont ledit syndicat est sous ses bottes et à la merci totale de sa manipulation à tout moment.

LE FAUX ET L'USAGE DE FAUX A L'UGTA : UNE REGLE

A l'UGTA on n'est au premier faux document, le faux PV du Conseil d'administration de la CNAS signé en solo par son président (le secrétaire général de l'UGTA), document signé en l'absence de l'ensemble des membres du dit conseil en est la preuve irréfutable de l'utilisation courante du faux à l'organisation UGTA.

Les points graves du faux PV de l'AG des travailleurs de SH DP HMD sont :

* le supposé secrétaire général de la fédération des pétroliers présent à HMD reconnaît indirectement dans ses déclarations sur ledit faux PV le boycott de l'AG par les travailleurs de SH/DP/HMD ou il a dit : je regrette avec respect la non présence en masse des travailleurs, mais l'hérésie, c'est qu'il continuait de soutenir ledit conseil décrié devant une trentaine de travailleurs présents à la microscopique réunion syndicale improvisée pour le sauvetage de la bêtise syndicale en cours à Sonatrach.

* En plus de responsables syndicaux et du directeur régional de SH DP HMD présents à la réunion improvisée deux heures plus tard après le boycott des travailleurs HMD de leur AG, il y avait la présence d'une poignée de curieux et d'une dizaine d'agents de sureté interne de sonatrach qui avaient pour mission de veiller à la sécurité des lieux durant l'AG si elle avait eu lieu, le tout ne dépasse pas la trentaine de personnes y compris les animateurs de la réunion alors que l'effectif du personnel sur site des deux bases et de ceux qui habitent en famille en ville dépasse les 4000 travailleurs.

À Sonatrach actuellement on interdit toute adhésion syndicale au corps de métier Sureté Interne d'Etablissement -SIE- dont on le qualifie de neutre pour faire la particularité de sa mission de sureté et de défense de l'entreprise ? Pourtant les agents de ce corps ont le droit d'être syndiqués..... !!! Pourquoi a été tolérée la participation des agents de sureté interne durant le déroulement de la fausse AG improvisée ???

* Le dénommé GUITOUNI présenté sur PV d'AG comme étant un membre de l'union de Wilaya UGTA Ouargla ne l'ait pas en réalité parce que d'après le PV d'installation de l'instance de Wilaya établi en 2002 puis refait après en avril 2003, ce responsable syndical n'est que membre du secrétariat de l'union locale UGTA de Hassi Messaoud, flouer les travailleurs de cette manière n'est pas honorifique.

* Dans les pratiques syndicales un directeur régional n'anime pas dans une assemblée générale des travailleurs, il participe en tant qu'invité d'honneur à la réunion et s'il est sollicité pour intervenir, il ne peut donner que des éclaircissements sur le ou les points soulevés par l'assistance à l'AG, comme il peut refuser toute intervention publique.

*L'AG des travailleurs de SH/DP/HMD devait être convoquée par leur conseil syndical (une chaque 6 mois) et non pas par le S/G du dit conseil comme indiqué dans le PV de l'AG de l'ex petit syndicaliste CHIEKH Rabah...!!!

* Les vis-à-vis respectifs de la fédération des pétroliers et du syndicat national de Sonatrach sont le ministre de l'énergie et le PDG de Sonatrach, alors pourquoi ces derniers n'ont pas été destinataires du faux PV syndical ? Mais auparavant on leur envoyé directement des PV de moindre importance par la section syndicale HMD... !

A chacun sa lecture sur ce faux PV d'AG des travailleurs, un camouflage fait pour sauver la face des faux syndicalistes UGTA régnant à sonatrach et le directeur régional de DP HMD blâmé sévèrement par les travailleurs auprès de sa hiérarchie.

Le récit véridique sur le boycott de l'Assemblée générale des travailleurs qui été prévue le 18/07/2008 a fait l'objet d'une parution dans une édition du journal El Khabar daté 21/07/2008, inséré dans ce blog. Alors que autrement le Secrétaire général du décrié conseil syndical SH DP HMD, l'opportuniste ex petit syndicaliste qui voit maintenant grand «Chiekh Rabah» dit le contraire !!!!!!!!!!!!!!!! ???




Commenter cet article

abdelkader 15/05/2011 19:55


e souhaite apporter ces vérités sur ceux qui vivent sur le dos des travailleurs algériens depuis des années : Sidi Said le faussaire et ses copains. Le matin dz, svp ne perdez plus votre temps à
parler de la lâcheté de l’UGTA de Sidi Said, "un syndicat marionnette homologue par la certification iso magouilles 9009" leur UGTA est a l’âge de la ménopause syndicale, elle se compose de
vieillards de retraites et d’incultes malhonnêtes vivant comme des pachas sur le dos des travailleurs algériens, tous secteurs d’activites confondus. Cette supposée organisation syndicale des temps
presents qui avec une direction nationale dissoute en janvier 2006 a l’époque, a négocié illégalement un pacte economique et social en octobre 2006 avec les pouvoirs publics et en dehors des lois
sociales de la république. L’UGTA ne représente en realite que quelques rentiers qui se comptent sur les bouts des doigts, qui se soutiennent pour preserver leurs propres interets personnels acquis
au nom des travailleurs, le constat est vraiment amer, ces energumenes de la clique de Sidi Said ne partiront que dans un seul wagon de marchandises, leur complicite dans le mal commis envers les
travailleurs algériens est monstreux, et impardonnable. Rappellons nous bien que les federations UGTA qui ont negocie les conventions de branche étaient egalement dissoutes dans leur majorite sans
parler de la non representativite de syndicats nationaux et d’entreprises et des unions locales UGTA qui a l’epoque et a ce jour étaient également dissoutes, alors que Sidi Said s’apprete a leur
preparer leurs renouvellements pour lesdites instances syndicales e n hors la loi. Alors la question qui se pose maintenant : avec quoi a ete fabrique le 11éme congres de Sidi Said ????? Avec une
base syndicale dissoute légalement. L’UGTA est devenue une organisation syndicale vivant depuis longtemps une situation atroce digne d’un syndicat bananier et dattier, le pourrissement est au
maximum dans cet appareil administratif nomme par décision des pouvoirs publics sur la proposition du ministre du travail Tayeb Louh, elle est a son service aveuglement en contre partie de
privilèges indus attribues a de faux syndicalistes carrieristes hors gabarits bien connus sur la scene nationale dans leurs agissements anti-syndicaux. Qui ne sait pas dans ce monde que l’UGTA est
un syndicat d’appareil a la merci du pouvoir et que Sidi Said est un pompier pyromane qui normalement devait être en prison pour son implication dans le scandale de l’affaire el Khalifa, il s’est
engage pour arrêter les protestations « que son syndicat n’a jamais connues » et soutenir la candidature du président Bouteflika, rien que pour ne pas aller en prison rejoindre son collègue charge
des finances de l’UGTA. Ce barbu énergumène faux religieux, a ordonne frauduleusement le depot de l’argent de la CNAS a la Khalifa bank avec le faux et l’usage de faux, et declara devant le
tribunal de BLIDA en plus, j’assume mon acte frauduleux, le malheur, sans être puni a ce jour ??????? L’instance supreme UGTA (c.e.n) dans l’intervalle de deux congres a ete renouvelee en mars 2008
en violation de la loi 90-14 relative a l’exercice du drOIT syndical et des statuts et reglement interieur de l’organisation. L’UGTA fonctionne avec une direction nationale qui ne représente rien
du tout jusqu’a présent, mais s’apprête maintenant a evaluer froidement, un faux pacte economique et social signe en dehors des lois nationales et internationales par une tripartite clonee. Un des
parrains de l’organisation qui s’appelle Salah Djenouhat et ses complices ont fabrique le suppose 11eme congres de l’UGTA de Sidi Said avec une base syndicale fantôme et imaginaire surtout celle
d’Alger parceque : plus d’une quinzaine (15) d’unions de wilaya sont dissoutes depuis des annees a commencer par celle d’Alger- Tlemcen- Jijel- Bechar- Constantine - Ouargla - Sidi Belabes- El Oued
- Biskra – Souk Ahras sans parler dans le detail de non représentativité d’innombrables fédérations, des unions locales et des syndicats nationaux et d’entreprises etc…. Dissoutes mais ont
participe au faux congres que représente l’UGTA sur l’echiquier national ????? Absolument rien du tout en plus les pouvoirs publics continuent de travailler avec elle ????? !!!!! A ne rien
comprendre, en plus : Sidi Said est sans base syndicale reelle Maiza de Setif est sans base syndicale Djenouhat d’Alger est sans base syndicale Malki de Bechar est sans base syndicale Benmouhoub le
retraite de Bejaia est sans base syndicale Segguer d’Ouargla est sans base syndicale d’autres instances UGTA sont egalement sans base syndicale, etc. Ouaine rayhine bel haaf hada ya les pouvoirs
publics ??? Goulouna el hak bark ya l’OIT oua el bit ou est membre Sidi Said de maniere absolument illegale a la puissance infinie…………………………………….. ! Création sans raison et en violation des status
UGTA d’une multitude de federations pour augmenter les membres de la commission executive nationale / cen / de 181 a 265 afin qu’ils votent pour leur parrain Djenouhat au moment voulu, car ce type
inculte voulait encore rester : secretaire national charge des finances président du conseil d’administration de la cnas membre de l’observatoire des drOITs de l’homme vice président du CNES
secrétaire général de l’union wilaya UGTA Alger pourquoi pas secrétaire général adjoint de l’UGTA….dommage .. ! Depute a L’APN et en plus, des charges familiales et bisness, etc. Les delegues au 11
eme congres ont ete designes et non pa s elus par leurs bases syndicales qui n’existent pas pour la majorite ecrasante des presents au dernier faux congres de l’UGTA. Le matin dz est un journal
serieux, il est de mon devoir de contribuer par ce commentaire pour éclairer ses lecteurs sur cette parodie syndicale des temps lontains qui ne tient plus la route dans le monde des luttes
syndicales modernes. Cette désastreuse situation n’est qu’un empire de rentiers et d’affairistes UGTA sur le dos des travailleurs tout le monde sait leurs histoires scandaleuses de magouilles, ces
predateurs des temps modernes n’honorent nullement les travailleurs algériens qu’ils veulent représenter frauduleusement de force et sans base syndicale réellement representative, car la direction
nationale de l’UGTA n’a rien avoir avec les elections présidentielles ou autres, une ingerence de parrains par excellence pour rester au trone. L’election d’un nouveau suppose secretariat national
UGTA est un non événement historique ya Sidi Said, vous n’etes que des faussaire et magouilleurs et l’affaire el Khalifa est toujours pendante pour toi et vos copains notamment catastrophique
gestion des biens de l’organisation syndicale ( les locaux d’Ouargla ont étaient loues a un prive pour la pratique de la prostitution a ciel ouvert, le reste des locaux et le siege de l’UGTA
Ouargla ont étaient egalement loues a la mamelle de l’Algérie : la direction des œuvres sociales de Sonatrach, a quels prix ???? Secrets defense de l’UGTA, meme ses syndicalistes ne le connaisse
pas, ya laadjeb oune rayek rahyah ya Sidi avec ta clique de vendus ?? Finalement le pluralisme syndical n’est pas pour demain et la reaction des pouvoirs publics pour redresser cette catastrophe
syndicale nationale tardera encore a veniiiiiiiiiiiiiir, car voulue. Messieurs les responsables des syndicats autonomes agissez aupres des juridictions dans l’interet des travailleurs que vous
représentez prenez la loi comme arme vous qui représenter veritablement les travailleurs algériens.. Pour le moment le pouvoir continuera de negliger les veritables representants des travailleurs
et il continuera encore de dialoguer avec Sidi Said le faussaire predateur qui ne cherche que ses interets et ceux de ses complices et de siadou. L’UGTA des glorieux martyrs de la cause nationale
de aissat idir a abdelhak Benhamouda ne merite pas un tel sort, allah yastar oua aykoun fi aoun elkhadamine ou elkhadamate dial labled. Mais pourquoi le ministre du travail ne fait pas d’enquete
sur la representativite syndicale de l’UGTA qui est illégitime depuis des annees et a ce jour …… !!!!!!!!!!!!!!!!!! ?????????????????????????????????? Et pourquoi il ne depose pas plainte contre
Sidi Said pour dilapidation des biens de la CNAS ??????????????????????????????????? Une cen renouvellee en dehors des lois de la republique, ce n’est rien pour Tayeb Louh, il a meme preside le 11
congres de Sidi. Conclusion : la casi majorite des instances syndicales UGTA est illegitime et non representative depuis des annees et a ce jour, c’est du bluff dans le neant absolu pour ce qui est
de représenter betchikir les travailleurs algériens. Le malheur national : c’est qu’elles continuent de fonctionner en hors la loi dans l’impunite totale, illegalement a la puissance x xx avec la
benediction des pouvoirs
publics, rabi yastarna ya eloumal oua el amilate.