L'AIDE DES RENTIERS SYNDICALISTES A L'ENTREPRISE

Publié le par sonatrach

L'AIDE DES RENTIERS SYNDICALISTES A L'ENTREPRISE
ET LA RECOMPENSE DE SONATRACH POUR SES RENTIERS SYNDICALISTES

Malheureusement les gens à Sonatrach savent maintenant que l'entreprise ne peut donner plus que le nouveau système de rémunération mis en œuvre en 2008 et toutes ses fausses promesses d'amélioration données depuis 2005 ne sont que bluff.

Les fêtes de fin d'année 2008 et du nouvel an 2009 approchent, pour cela d'après les convocations envoyées à certains syndicalistes des Unités de l'entreprise, le Syndicat National en collaboration avec la Direction Coordination Groupe de Sonatrach a prévu des conférences régionales syndicales dans des Hôtels 5 étoiles et dont la première aura lieu à Bejaïa Hôtel Aloui les 1& 2 décembre 2008, la seconde à Biskra les 14 & 15 décembre 2008 et la dernière à Oran les 30 et 31 décembre 2008 pour parler du vide et pour fêter en même temps gratuitement la fête du nouvel an 2009, un merveilleux cadeau aux rentiers. Les régions Sonatrach Sud sont boycottées car n'offrant pas le grand luxe et les orgies de tout bord convoitées par ces syndicalistes.

Tout ceci est confirmé dans l'ordre du jour desdites conférences que s'apprête à tenir ledit syndicat national Sonatrach avec l'accord de la Direction Générale qui prend en charge tous ces inadmissibles frais, alors que la réglementation syndicale UGTA ne permet nullement à un Conseil National d'un syndicat d'entreprise de se réunir de telle manière, fractionné en trois groupes de syndicalistes, comment voter une décision concernant les pauvres travailleurs que nous sommes devant ce cas de figure syndical unique au monde ??? Un cas de figure purement et simplement de hors la loi, un syndicat composé de 69 membres au lieu de 45, et sans acte de naissance légal..... ! Car la réglementation reconnait une conférence annuelle pour ce syndicat et qui peut être élargie aux secrétaires généraux des sections syndicales qui ne sont pas membres du syndicat national.... !!!!!OUA ELFAHAM YAFHAM.......... !!!!!!

L'ordre du jour des trois regroupements prévus est articulé sur :

* Information sur les activités du Syndicat National Sonatrach

* Communication sur le dossier assurance groupe décès-invalidité avec la CAAR

* Communication sur les accords conclus entre la direction générale Sonatrach et son syndicat national

* Communication sur le thème de la politique RHU Sonatrach

NOUS CONSTATONS AVEC PEUR L'EMERGENCE D'UNE MALSAINE ALLIANCE DICTATORIALE A SONATRACH, POUR LA MACHINATION DE LICENCIEMENT ABUSIF ENVERS TOUT AGENT REVENDIQUANT A L'AVENIR SES DROITS LEGITIMES RECONNUS PAR LA LOI.

La bataille engagée par la majorité des 4000 travailleurs de Sonatrach Division Production Hassi Messaoud (SH DP HMD) à leur décrié Conseil syndical à qui ils ont retiré leur confiance en juin 2008 n'a pas encore livré tous ses secrets cachés.

Pour les travailleurs si l'on se réfère à la logique résultant de leur plateforme de revendication élaborée le 23/12/2008 axée sur 5 points et validée par le Secrétaire Général de l'union locale UGTA de Hassi Messaoud, il est clair que leur dit décrié conseil syndical devait être immédiatement dissout pour incompétence, matérialisée par un flagrant manque de prise en charge réelle de leurs préoccupations et de leurs intérêts par une horde de FAUX syndicalistes, des figurants censés les représentés depuis la drôle élection du début 2007 (L'élection d'un Secrétaire Général avec 190 voix sur un effectif de 4000 travailleurs, OUA EL FAHAM YAFHAM............. ! )

Mais les rentiers au sein de l'UGTA se soutiennent mutuellement pour la sauvegarde de leurs privilèges acquis de longue date sur le dos des travailleurs de Sonatrach comme en témoigne la puante odeur véhiculée par la série de soutiens adressés au décrié Conseil à la fin juin 2008, émanant des structures syndicales hors la loi (Fédération des pétroliers - Syndicat National Sonatrach et l'Union de Wilaya UGTA Ouargla). Maintenant que représente lesdits soutiens de rentiers face à la pétition ouverte signée durant le mois d'Octobre par 2300 travailleurs de SH DP HMD, déclarant leur retrait de confiance au dit décrié Conseil (LIBERTE DU 08/10/2008)

La situation syndicale à Sonatrach et particulièrement à Hassi Messaoud est arrivée au stade de pourrissement total. Comme solution à cette guerre obscure sur le contrôle et la gestion de la représentativité syndicale : Contre la volonté des travailleurs, un nouveau Bureau syndical composé de cinq (05) membres a été installé par l'union locale UGTA HMD le 23/10/2008, mais cette décision organique a été vite annulée par le supposé secrétaire générale de l'union de wilaya UGTA de Ouargla le 25/10/2008 qui a préféré le maintien de l'ancienne Bureau syndical dirigé par l'opportuniste CHIEKH Rabah, alors que les travailleurs veulent un renouvellement de la section syndicale conformément aux dispositions de l'article 85 du règlement intérieur qui parle de retrait de confiance à une section syndicale par vote.

Commenter cet article

mbarek 23/06/2010 23:01


سبحان مغير الأحوال يغير ولا يتغير
لقد تغير الأخ العربي خازن من عنصر ماص في الG.E.M
إلى عنصر فعال فهاهو الأن ينشط في عمله و يؤديه على أكمل وجه دون كلل أو ملل أو عياء
نتمنى له التوفيق في عمله و المواصلة في أنجاح شركته سوناطراك وقل أعملوا فسيرى الله عملكم و رسوله والمؤمنون