Un combat ouvrier pour lutter contre les rentiers

Publié le par sonatrach

LE COMBAT DES TRAVAILLEURS SONATRACH TOURNE AUTOUR DE DEUX POINTS ESSENTIELS QUI SONT :

* LA REVENDICATION D'UNE AUGMENTATION GENERALE DES SALAIRES

* L'EPINEUX PROBLEME DE L'IZCV SOUMISE A COTISATION SECURITE SOCIALE POUR LA RETRAITE CONCERNANT LE PERSONNEL SOUMIS A RELEVE

L'AUGMENTATION ACTUELLE DES SALAIRES : UNE DISCRIMINATION

L'augmentation des salaires survenues sur fiches de paie du mois de juillet 2008 pour certains travailleurs opérant dans les métiers de base de Sonatrach, n'est qu'une discrimination entre les travailleurs jamais connue dans l'histoire de l'entreprise, ce n'est qu'une revalorisation de salaire sous forme de bonification distincte - UNE ARNAQUE (figurant dans la rubrique n° 160 sur fiche de paie des agents concernés), cette augmentation est soumise à cotisation pour la sécurité sociale, elle n'intègre pas à ce jour le salaire de base comme prévu dans le nouveau système de rémunération auquel sont indexés quelques indemnités et primes :

- I.E.P (Indemnité d'expérience professionnelle en % sur le salaire de base)
- P.R.I (Prime de rendement individuelle .........idem.........................)
- P.R.C (Prime d rendement collective............ idem.........................)

La bonification de salaire de 6% attribuée pour 28 % du personnel de sonatrach sélectivement noté par la hiérarchie - les promotions de l'année 2007- n'est aussi qu'une bonification de salaire (figurant dans la rubrique n° 184 sur fiche de paie des agents concernés), cette augmentation individuelle est soumise à cotisation pour la sécurité sociale, elle n'intègre pas à ce jour le salaire de base comme prévu dans le nouveau système de rémunération auquel sont indexés quelques indemnités et primes comme indiqué auparavant.

Les autres travailleurs des métiers de soutien et support ne recevront leur revalorisation de 8 % - 10 % - 13% selon l'accord salarial du 06/08/2008, qu'en décembre 2008 avec effet rétroactif de janvier 2008, on parle d'un versement des rappels pour toutes les fractions de classification sur paie du mois de décembre 2008.

L'OCTROI DE LA COTISATION DE L'IZCV AU PERSONNEL SOUMIS A RELEVE : AHLAL ALLIA AHRAM ALLIKOUM A DIT LE S/G LAMOURI

La soumission de l'IZCV à cotisation pour la retraite pour le personnel célibataires soumis à relève est un problème qui dure depuis plus de 12 ans sans qu'aucune solution ne lui soit trouvé, ce problème ne verra jamais le syndicat maison de Sonatrach utiliser le droit de grève pour arracher la dite cotisation parce que tout bonnement la presque totalité des sections syndicales le composant sont en dépassement de mandat donc, illégitimes. Mais pour arracher un tel droit, seule la représentativité légale des collectifs encadrés par des syndicalistes élus démocratiquement peut arracher ce droit et détruire la discrimination instaurée depuis des années entre les travailleurs d'une même entreprise autour de ce faux problème.

L'étonnant dans tout çà c'est que le secrétaire général du syndicat national de Sonatrach le dénommé LAMOURI Abdelkrim qui se trouve détaché depuis 1993 au siège du syndicat à Alger et habitant à la banlieue de la capitale, perçois depuis son détachement syndical à Alger l'indemnité du sud, l'IZCV, alors qu'il active au nord, aussi il bénéficie à tort de la cotisation IZCV famille pour la retraite depuis son instauration en 1996 pour les travailleurs du sud vivant en famille - décret exécutif de mai 1995 - en plus le S/G perçoit les primes de panier et de nourriture mensuelles bien qu'il n'ouvre pas droit (voir article ci-joint du journal El Khabar de mars 2005)

POUR TERMINER CE VOLET AFIN D'ABORDER D'AUTRES PLUS BOULEVERSANTS SUR LES RENTIERS DU SYNDICAT NATIONAL SONATRACH, LA QUESTION FINALE EST :

POURQUOI LA DIRECTION GENERALE DE SONATRACH N'A PAS LICENCIE LE SECTRETAIRE GENERAL DU SYNDICAT NATIONAL SONATRACH « L'AGENT LAMOURI ABELKRIM » POUR CETTE GIGANTESQUE FAUTE LOURDE ??? PLUS LOURDE QUE CE QUE L'ON REPROCHE ABUSIVEMENT AUX 14 TRAVAILLEURS SH DP HMD LICENCIES A TORT DEPUIS LE 20/09/2008 ET QUI N'ONT PAS ENCORE ETE REINTEGRES A LEUR POSTE DE TRAVAIL PAR LA SIMPLE FAUTE DE L'INCOMPETENCE DE CEUX QUI ONT LA CHARGE DE GERER LEURS DOSSIERS DE RECOURS AUPRES DE LA COMMISSION SUPERIEURE DE DISCIPLINE !!! SI ELLE EXISTE ??? ????
MEME SI CETTE COMMISSION SUPERIEURE DE DISCIPLINE EXISTE, QUELLE QUE SOIT SA DECISION ENVERS LE CAS DES 14 AGENTS LICENCIES, ELLE NE PEUT ETRE QUE CADUQUE PARCE QUE :

En plus des motifs inacceptables antiréglementaires et anti conventionnels avancés par la direction régionale de SH DP HMD pour justifier le cas des 14 licenciements abusifs, des dépassements connus maintenant par tout le monde par le biais de la presse nationale, on sait que non seulement les agents licenciés mais le collectif de SH DP HMD ne possèdent aucune représentativité au sein du syndicat national Sonatrach et d'ailleurs ce syndicat hors la loi, ne possède même pas de PV légal d'installation de son Conseil National renouvelé en juillet 2007, il active avec 69 membres au lieu de 45 comme le veut la réglementation syndicale UGTA, un flagrant viol des lois en plein jour....QUI PEUT FAIRE MIEUX ............???????

TO BE CONTINUED........



Commenter cet article