L’incroyable dérive dans les affectations de logements à Sonatrach :

Publié le par sonatrach

L’incroyable dérive dans les affectations de logements à Sonatrach :

 

Les douteuses listes de bénéficiaires n’ont jamais été rendues publiques à ce jour ni par Sonatrach ni par la MIP, tandis que dans la vie publique de tous les jours dans le pays, les autorités pour rassurer la foule de contestataires en toute transparence, rendent les listes publiques via Internet, tout en annonçant le nombre de logements à distribuer la prochaine fois et quand sera placardée la prochaine liste d’attribution pour éviter toute forme de grève, de dérapage et/ou de lynchage et d’émeute, aussi les voies de recours sont clairement indiquées pour les citoyens

 

Si depuis lors à Sonatrach une seule liste de bénéficiaires de logements bonus CNEP et MIP était affichée dans les tableaux d’affichage prévus à cet effet, aucune liste ne serait acceptée, toutes seraient contestées, de la première à la dernière, ça sera des milliers de travailleurs qui vont s’agglutiner devant le siège de Sonatrach pour une dénonciation houleuse de ce grave cas d’injustice commis à leur encontre par le Syndicat maison de Sonatrach avec la bénédiction des instances UGTA et leurs complices managers au sein du Secteur et de l’entreprise Sonatrach.

 

Les critères utilisés pour les distributions de logements à Sonatrach

 

1)  Les listes des bénéficiaires ne doivent pas du tout être rendues publiques auprès des travailleurs Sonatrach.

 

2) Faire bénéficier en priorité et de manière incorrecte le maximum de hauts cadres responsables gestionnaires, mutualistes et syndicaux et leurs amis(es), les listes d’attribution de logements Sonatrach foisonnent de nombreux indus bénéficiaires au vu et au su de tous les hauts responsables de la tutelle, de Sonatrach et de l’UGTA

 

3) La direction de Sonatrach et celle de son syndicat maison ont crée un blocage indirectement en miroitant aux travailleurs demandeurs que  les constructions de logements CNEP pour  les agents Sonatrach seront édifiées à travers toutes les Wilaya du pays, pour que leurs préférences soient éparpillées en fonction du lieu de résidence, alors que c’est faux sur  terrain. Seules cinq Wilaya ont été touchées par le projet de construction : ALGER et (ORAN, SKIKDA, BISKRA et LAGHOUAT à des degrés très moindres)

 

4) Les enquêtes sociales en vue d’attribution de logement n’ont étaient faites que pour les privilégiés qui gravitent autour du cercle de décision de cette mafia du logement, très rarement des cas de travailleurs ordinaires sont examinés pour les besoins du camouflage (Ils sont innombrables les agents qui ont déposé leurs demandes depuis  1990  auprès de la direction des œuvres sociales Sonatrach et qui attendent toujours le passage des enquêteurs sociaux de la direction des œuvres sociales OSL / SH)

 

 

 

 

Commenter cet article