Grève à sonatrach

Publié le par sonatrach

Les employés de la direction de production de Sonatrach de Hassi Messaoud et Hassi R'mel ont menacé d'entamer une grève ouverte et de paralyser les bases de production de gaz, dans les cas où leurs revendications professionnelles ne soient pas satisfaites et leurs salaires ne seront pas augmentés.

 

Les employés de Hassi Rmel ont saisi l'occasion de la tenue du huitième congrès annuel des cadres de Sonatrach à Hassi Rmel pour organiser un sit-in, dans lequel des centaines d'employés ont participé, avant-hier après midi, dans la base de mille lits.

 

Ils ont commencé une grève de faim et protesté lors de l'arrivée du directeur général de Sonatrach et de cadres de cette compagnie. Le premier responsable de la compagnie pétrolière leur a proposé de désigner dix représentants qui vont présenter une plateforme de revendications lors de l'Assemblée Générale.

 

Plus de mille employés ont assisté aux travaux de l'Assemblée Générale qui se sont déroulés en plein nuit. Ils ont exprimé leurs préoccupations et demandé qu'elles soient transmises au Directeur Général. Ils revendiquent cinq points essentiels.

 

Il s'agit de l'augmentation de leurs salaires, l'addition de leurs participations dans la retraite, l'actualisation de la prime de décès selon le salaire actuel avec l'application du statut des employés du secteur des hydrocarbures, en plus de la révision de la grille des salaires qui n'a pas eu lieu depuis que le prix du baril de pétrole était estimé à 16 dollars, alors qu'il est estimé actuellement à plus de 130 dollars/baril et le départ inconditionnel du secrétaire général du syndicat national de la sonatrach Lamouri, pour détournement des biens des travailleurs et la gestion de son portefeuille.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

syafa 31/07/2011 19:55


la sonatrach a travers son PDG foit honorer ses engagements a savoir que le calcul de l'AFC (allocation de fin de carrière) doit etre aligné sur le nouveau salaire; chose qu'il ne se fait pas
presentement.Quant aux syndicats et autres syndicalistes, à les voir, comment ils se sont devenus balourds..eh oui par tant d'ingurgitation de mechouis, toutes les fois accomodés et arrosés
allègrement par des quantités de litres de breuvage "ta3 legwer".... Ne se regardent t'ils pas sur la glace,,,,ne marchent t'ils pas comme des canards... en dandinant le posterieur,,,,,ne se
rendent t'ils pas compte qu'ils sont deformés par leurs ventres hideusement proeminents.... Ah la laideur!!!cachez vous!du vent! oust! rauss!